Nos coeurs de compétition pour Lugano

par Guy de Morsier (commentaires : 0)

Début de la saison des régates sur les chapeaux de roues.
Descente vers le sud sans encombre et dépôt du bateau sur le camping de Maroggia-Melano au pied du Monte Generoso.
Grand terrain avec beaucoup de places bien organisé pour décharger et surtout pour polir Ratatouille au plus fin.
 
A Lugano, chez Andy, on se préparer à manger la meilleure pizza du coin: Acqua e Farina con impasto carbone vegetale (très digestible).
 
Dimanche notre départ est pour 11:28 donc le réveil n’est pas tardif mais faut-il encore être bien réveillé pour ne rien oublier de prendre ou de laisser dans la voiture.
La nervosité d’Andy après le footing obligatoire nous fait visiter les toilettes plusieurs fois et Guy est complètement dans la lune et réussit à croiser les pelles de bâbord et tribord.
Après la manoeuvre de changement des pelles et l’échauffement sur l’eau, il nous vient à l’idée que notre numéro 5 est pour la deuxième série puisque il y a 12 inscrits. Donc les jeunes d’abord et nous les vieux après. Et bien non, les jeunes collègues de Ceresio nous appellent à grand cris ARZ et Andy n’a pas le temps d’enclencher son SpeedCoach qui est en mode Standby. Heureusement celui de Guy est prêt.
 
Départ rapide comme à l’entraînement, mais nous sommes quand même relégués en 4ème position sur 6. On tient notre rythme. 1000m c’est long et il faut se concentrer sur la direction. Guy essaye de communiquer la distance déjà parcourue: 600m! Alors qu’Andy voulait savoir combien il en reste... 200m, ça fait une sacrée différence dans le mental.
 
La tactique d’un sprint final discutée la veille est heureusement pas oubliée: Andy annonce les bouées rouges (250m avant la fin) et nous augmentons la cadence au max. On arrive à remonter en deuxième place pour un enlevage d’anthologie et un photo finish. Mais, on perd le contrôle de la direction… Deux ou trois mètre après l’arrivée une grosse bouée blanche nous arrête pile poil et on revient même en arrière avec la tension du câble. Comme Michel a commenté: arrêt buffet! Heureusement, qu'on ne se retourne pas et que c’est la boule de proue qui compte pour le rang.
 
Après un bain de pied et quelques petites discussions avec nos supporters (amis d’Andy, RC Ceresio et Erlenbach) c’est le moment de charger notre bateau et de rentrer.
Nous arrivons vers 17h à Zurich. Malgré la fatigue, nous nettoyons le bateau et rangeons le matériel.
 
La vidéo de l'arrêt buffet (vers la fin).
 
Ici quelques impressions.

Retour

Commentaires

Ajouter un commentaire

Veuillez calculer 1 plus 7.